Le Sabbat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Sabbat

Message par Le Rouge le Jeu 19 Aoû - 14:20




♦ L E . S A B B A T ♦



.
.....
.
.
L A S O M B R A
..||..
T Z I M I S C E
.





Hiérarchie actuelle

Archevêque de la banlieue de Paris :
Évêques :

Templiers :

Prêtres/Ductus :
(L'Aube Rouge)
(Les Exécuteurs)
(La Lune Noire)


Son idéologie

Il s'agit d'une secte monstrueuse aux yeux des autres qui semble avoir abandonné toute humanité, et dont les membres se délectent de leur condition de damnés. Les membres du Sabbat ne sont pas des partisans de la Mascarade, et c'est même plutôt le contraire : ils refusent de se coucher comme des chiens battus faces aux humains et préfèrent toujours les dominer sans détour, d'être des pions des anciens ou de s'apparenter aux vampires incapables d'accepter leur nature. La perversité et la brutalité sont les armes du Sabbat, et la secte les utilise avec une efficacité impitoyable. Ils sont donc les ennemis naturels de la Camarilla.
Ses doctrines sont très nettement militaristes et dénotent d'un réel fanatisme sur la question mythologique. La croyance sabbatique veut que les anciens entrés en torpeur ou suffisamment âgés pour s'en rapprocher soient les ennemis des plus jeunes, aussi la diablerie est elle l'un des principes fondamentaux de leur conduite au sein de l'espèce. Ils vivent dans l'idée que la Géhenne est une menace réelle mais peut être évitée si l'on supprime les plus anciens vampires avant leur réveil, et cherchent à tout prix à détruire ceux-ci tout en cultivant le meurtre des aînés même au sein de leurs rangs. Les directives du Sabbat sont très fermes en ce qui concerne l'extérieur. Pour ses membres, tous ceux qui n'appartiennent pas à la secte sont des ennemis. "Il y a eux et nous".

Le Sabbat revendique la liberté, la loyauté envers les idéaux de la secte et la communauté autour des pratiques rituelles. Ils se considèrent supérieurs aux humains et se présentent donc comme libres de faire ce qu'ils veulent. Ils doivent cependant être fidèles au Sabbat pour ne pas être menacés par la machination des anciens : en effet, ils croient (comme certains autres vampires non sabbatiques d'ailleurs) que les dormeurs, au sang supposé plus puissant, ont encore un empire sur les agissements et l'inconscient de leur descendance, d'où l'importance de rester entre soi, pour garder intacte la mentalité indépendantiste qui anime le groupe vis à vis de ces anciens.
Pour résumer : le Sabbat reconnait l'existence des Antédiluviens, mais refuse d'être placé sous leur coupe. Il se bat pour contrer la Géhenne, ou au moins lui survivre. Il pense que les Antédiluviens tirent les ficelles du monde entier, et considère la Camarilla comme l'un de leurs instruments étant donné qu'elle est construite dans le respect de l'âge.
De plus, ils s'opposent à une non-vie de solitude, isolée et secrète, et voyagent la plupart du temps en meutes nomades sous la gouvernance d'un prêtre, lui-même recevant les ordres des supérieurs hiérarchiques des différentes régions où ils passent.


Son influence

Le Sabbat s'étend tel un cancer, détruisant tout ce qu'il touche. Il menace de plus en plus la Camarilla. Les nouveau nés et plus précisément les Caïtiffs délaissés voire méprisés par leurs semblables, frustrés par un pouvoir inaccessible et l'immobilisme des anciens, rejoignent souvent le Sabbat par rébellion.

Les villes contrôlées par la secte sont parmi les endroits les plus violents du globe. Chaque nuit ont lieu viols et agressions à chaque recoin de rue. Ce malheureux "titre" n'est remis en question que par les endroits où Camarilla ou Sabbat se battent pour la suprématie.

En guise d'exemple, car c'est la zone à la situation la plus variable mais aussi la plus frappante, on peut présenter la situation aux États-Unis comme ceci : Mexico, Détroit, Miami et Montréal sont sous la coupe du Sabbat. New York, Washington, Chicago, Buffalo et Atlanta sont en proies au Sabbat et à la Camarilla.
L'Europe, pour sa part, est considérée à raison comme une région du monde relativement stabilisée. La longue assise de la Camarilla sur ces territoires n'est que chatouillée par les assauts du Sabbat, cependant, on remarque que fort de son succès outre-Atlantique, ce dernier s'est sensiblement renforcé sur le vieux continent.


Ses membres

Le Sabbat est composé par tout membre acceptant ses idéaux, mais il a principalement été fondé par deux clans entiers qui se sont révoltés les premiers contre leurs anciens : les clans Tzimisce et Lasombra.
Il s'agit là des deux clans les plus répandus, les autres membres étant issus de nombreuses lignées et étant considérés comme des anti-tribu, ou bien des Caïtiff. Les deux clans fondateurs auraient effectué la diablerie sur leurs créateurs, les Antédiluviens respectifs de leurs clans, afin de se débarrasser de l'influence de leur sang conformément à la croyance en vigueur au sein de la secte. Les autres lignées les ont alors suivis, espérant un jour pouvoir faire de même.Certains membres du Sabbat s'adonnent ouvertement au satanisme, au paganisme ou à d'autres cultes déviants dans le but de rejeter les convenances de leur clan de naissance.

Les autres membres sont donc principalement : antitribus Brujah (chose un peu ironique quand on connaît le caractère indépendant inhérent au clan), antitribus Malkavian, antitribus Nosferatu, antitribus Tremere, antitribus Toreador, et antitribus Ventrue. On compte aussi des antitribus Gangrel, antitribus Assamite, et antitribus Ravnos. Ces trois derniers ont le statut particulier d'antitribus de clans n'appartenant pas à la Camarilla et étant dits indépendants, c'est à dire sans affiliation à quelque faction établie si ce n'est le clan lui-même. Leur adhésion au Sabbat est donc moins une prise d'indépendance par rapport aux Lois de la société vampirique qu'une prise de position contre elles et contre la volonté d'indépendance du clan d'origine.


Son histoire

Le Sabbat a été créé durant l'Inquisition au XVe siècle. Il dérive, dit-on, d'un ancien culte médiéval de la mort, mais les origines du clan ont été plus ou moins effacées de la mémoire collective à travers la culture diableriste de ses membres dans une sorte d'auto-destruction continue. Aujourd'hui encore les plus anciens vampires appartenant à la secte sont toujours les plus susceptibles de subir la Mort Ultime par la main de leurs Infants. La tradition sabbatique est principalement une affaire d'oralité et d'enseignement de supérieurs à apprentis et suit le modèle de l'Ouroboros, symbole du clan Tzimisce : la secte suit un cycle éternel de vie et de mort.
Pourtant, il existe un code, mis sur le papier, qui se trouve être l'unique document qu'on peut qualifier de presque immuable dans l'histoire de la Secte : le Code de Milan. Le 21 Décembre 1933 a été signée par les plus puissants vampires du Sabbat sa version révisée (comme quoi, immuable reste un bien grand mot).

Code de Milan
    I. Le Sabbat doit rester uni derrière le Régent de la Secte. Si nécessaire, un nouveau Régent sera élu. Le Régent gouvernera sans tyrannie, garantissant la liberté à tout membre (sabbatiste).
    II. Tout sabbatiste doit servir ses Guides de son mieux aussi longtemps que ces Guides serviront la volonté du Régent.
    III. Tout sabbatiste doit suivre avec foi les Auctoritas Ritae.
    IV. Tout sabbatiste doit tenir sa parole d'honneur.
    V. Tout sabbatiste doit traiter ses pairs avec justice et équité, renforçant ainsi la force et l'unité du Sabbat. Si nécessaire, il doit pourvoir aux besoins de ses Frères.
    VI. Tout sabbatiste doit faire passer les intérêts de la Secte avant les siens, quel qu'en puisse être le prix.
    VII. Ceux qui se montrent indignes de ce Code seront considérés comme inférieurs, et de ce fait déchus de tout droit.
    VIII. Comme cela a toujours été, il en sera toujours ainsi. La Lex Talionis est le modèle d'une justice immortelle à laquelle tout sabbatiste doit adhérer.
    IX. Tout sabbatiste doit protéger ses pairs des ennemis de la Secte. Les ennemis personnels relèvent de la responsabilité personnelle, à moins qu'ils ne menacent la sécurité de la Secte.
    X. Tous les membres de la Secte doivent protéger les territoires du Sabbat de toute autre influence.
    XI. Le principe d'une liberté inaliénable est le principe fondateur de la Secte. Tout sabbatiste doit attendre et exiger la liberté de ses guides.
    XII. Les droits de la Monomachie devront être utilisés pour régir tout conflit au sein du Sabbat.
    XIII. Tout sabbatiste doit apporter le soutien nécessaire à la Main Noire.

      Addendum:
    XIV. Tout sabbatiste a le droit de vérifier le comportement et les activités de ses Frères pour maintenir la liberté et la sécurité.
    XV. Tout sabbatiste a le droit de convoquer un conseil de ses pairs et de ses guides. Tout sabbatiste devra s'opposer aux membres de la Secte qui usent de l'autorité et du pouvoir que le Sabbat leur a conféré pour leur intérêt personnel au détriment du Sabbat. Toute action devra préalablement être agréée par un Quorum de Prisci.


Son organisation

Les nouveaux nés au cœur du Sabbat sont enterrés profondément afin de symboliser une renaissance au sein des vampires. Le rite consiste à se frayer un chemin hors de la tombe après avoir eu le crâne ouvert à coup de pelle (sorte de symbole, pour retirer toute humanité du jeune). S'ils sortent, ils sont alors prêts à rejoindre leurs frères du Sabbat en tant que monstre plutôt qu'en tant que faible bétail, et entrent dans une meute sous l'égide d'un prêtre. On notera dès à présent le caractère religieux des noms donnés aux membres ayant dépassé le stade de simple membre d'une meute donnée, qui montre bien la dimension fanatique de la secte (cf plus bas, la hiérarchie).

Le Sabbat pratique beaucoup d'autres rituels et pratiques, en général des déformations d'institutions mortelles. Par exemple, celle qui libère les nouveaux nés de l'emprise de leurs sires, la Vaulderie, est une caricature de l'Eucharistie de l'Église catholique, durant laquelle les vampires présents mélangent leur sang dans un calice qu'ils boivent à tour de rôle pour renforcer leur loyauté les uns envers les autres et briser leurs liens de sang envers leurs Sires.
Les autres rituels sont souvent basés sur la guerre, le feu, la violence, le sang, et ils peuvent prendre la forme de danses, de tortures, de meurtres cérémoniels ou autres pratiques barbares. Le but de tous ces rituels est de créer un lien de "solidarité", ou en tout cas un sentiment d'appartenance à une communauté à part, entre tous les membres d'une meute qui sont souvent en proie à la trahison et à la méfiance.
Toute ville contrôlée par le Sabbat contient au moins un refuge communautaire ouvert à tous les membres de la secte.Les plus petits sont appelés temple, les plus grands sont appelés cathédrale, ce qui souligne également l'aspect religieux de l'organisation sabbatique en elle-même.

La hiérarchie

Contrairement à la Camarilla, ceux qui dirigent le Sabbat ne sont pas forcément les plus vieux, mais les plus loyaux et les plus capables. Si à l'origine le Sabbat utilise des titres religieux pour définir les niveaux de commandement généraux de la secte, en parodiant la hiérarchie dans la religion catholique pour se tourner vers des croyances basées sur le mythe judéo-chrétien des origines vampiriques, cette pratique est aujourd'hui bien utile pour se représenter sa hiérarchie.

♦ Régent. Le dirigeant 'suprême' de la secte est le régent. Parmi les Régents connus, on trouve Gorchist et Melinda Galbraith, actuelle dirigeante de la secte.

♦ Cardinal. Il est chargé de l'influence du Sabbat dans une région donnée

♦ Prisci (singulier Priscus). Ce sont les conseillers du dirigeant de la secte. Ils ne possèdent pas de pouvoir réel sur les troupes du Sabbat, mais ont une influence idéologique énorme. Ce sont les subordonnées direct des cardinaux.

♦ Archevêque. Un archevêque est un membre qui s'occupe généralement des actions du Sabbat dans une ville donnée. Ils sont au service des cardinaux.

♦ Evêque. Les évêques secondent l'archevêque dans sa tâche et transmettent leur volonté. Ils contrôlent les finances et la sécurité du Sabbat.

♦ Prêtre. C'est le premier grade de la secte et leur rôle est de prendre part à la direction des meutes. Tout prêtre doit savoir commander, mais il ne sera pas obligatoirement le seul chef d'une meute donnée, même si dans les faits, c'est souvent le cas. il est formé à l'exécution des rituels du Sabbat.

♦ La meute. La base de toute l'organisation du Sabbat est la meute, un groupe de vampires plus ou moins unis dans un même but. Les meutes peuvent être nomades (en voyageant de ville en ville) ou s'installer de façon définitive dans un lieu de leur choix. Chaque meute possède son prêtre qui est chargé de diriger les rituels et quelques autres affaires de la meute, et est dirigée par un Ductus.

♦ Templiers. Agent affecté à la garde d'un gradé du Sabbat. Ils peuvent aussi servir d'assassins, ou tout autre tâche jugée bonne par leur supérieur. Le templier a souvent des lettres de créance prouvant son titre, ou un insigne ou un bijou permettant d'identifier qui il sert. Un templier peut être destitué, lors d'une cérémonie vexatoire.

♦ Paladins. Élite des templiers. On les nomme traditionnellement par 12 : ils appartiennent alors à une table, tels les Paladins d'Arthur ou de Charlemagne, ou bien les 12 Apôtres (surnom qui leur est parfois donné). Certains Anciens ont aussi acquis le droit de s'asseoir à ces tables. Ce titre est en général donné par un Cardinal à un templier trop puissant ou trop ambitieux. Lors de leur nomination, on leur donne une étole bordée d'hermine. Ils la portent en réunion ou dans des circonstances officielles. Ne pas la porter à la table des 12 est un signe net de désaccord avec la politique qui va être décidée. Certains vont même jusqu'à la brûler en signe de contestation.


Dernière édition par Le Rouge le Jeu 26 Aoû - 2:13, édité 4 fois
avatar
Le Rouge
Admin

Messages : 103
Date d'inscription : 28/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-masquerade.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabbat

Message par Le Rouge le Jeu 19 Aoû - 14:20

Les Auctoritas Ritae:

Les Auctoritas Ritae, sont pratiqués par l’ensemble de la secte.

Le Bain de Sang: Cette cérémonie est exécutée quand les dirigeants du Sabbat reconnaissent qu’un vampire mérite le titre qu’il souhaite. Tous les membres de la secte qui devront passer sous l’autorité du vampire en question sont invités à la cérémonie. Chacun est alors mis en présence de son supérieur. Ce dernier le reconnaît, le félicite et lui prodigue des conseils. Suite à cela, le vampire nouvellement promu pratique la Vaulderie avec tous les membres du Sabbat présents, puis on le mène à une mare de sang frais, dans laquelle il se baigne.

La Chasse Sauvage: Il est rare que les vampires du Sabbat trahissent la secte, et ceux qui le font ont une espérance de vie quasiment nulle. Le Sabbat protège ses secrets. Lorsqu’un membre révèle à 1’ennemi des renseignements qui pourraient nuire à la secte, il est sévèrement puni. Et si l’ennemi parvient ainsi à apprendre un secret vital pour le Sabbat, la Chasse Sauvage est décrétée. La Chasse Sauvage est très semblable à une Chasse Sanglante, si ce n’est qu’elle prend pour cible tous ceux qui connaissent le secret. Les vampires du Sabbat viennent des quatre coins du territoire pour participer à cette chasse, qui est d’une sauvagerie inouïe. Les membres de la secte ne reculent devant rien pour détruire tous les dépositaires de leurs secrets, et plus particulièrement le traître qui les a révélés.

La Danse du Feu: Les membres du Sabbat sont fiers de leur témérité, et la raison d’être de la Danse du Feu est de l’afficher au grand jour. Les vampires normaux sont assez intelligents pour éviter le feu, et la plupart en ont même une peur bleue. Les vampires du Sabbat, eux, ont l’habitude de vaincre leurs peurs en les affrontant de face. Au cours de la Danse du Feu, ils entrent en transe, puis dansent et sautent au-dessus de gigantesques brasiers. Certains membres de la secte connaissent des rituels leur permettant d’être invulnérables au feu pendant quelques instants, mais la plupart des participants ne disposent d’aucune protection. La Danse du Feu sert à humilier les faibles. Ceux qui refusent de participer se font châtier par leurs camarades de meute.

Le Festin Sanglant: Il se déroule lors de la plupart des réunions importantes. Des humains (et, lorsque cela est possible, des vampires ennemis) sont enchaînés et pendus par 1es pieds. Les membres du Sabbat présents ont le droit d’ouvrir les veines des victimes et d’y remplir leur verre de sang. La coutume veut qu’un vampire venant de se servir referme la blessure à coups de langue, ce afin de ne pas perdre de vitae. Pour les vampires du Sabbat, Festin Sanglant signifie sang à volonté. Il y a en général une victime par vampire présent.

Le Festivo dello Estinto: Le Festival des Morts. Il dure 7 jours et se déroule lors de la 2ème semaine du mois de mars. Tous les membres de la secte d’une même ville y prennent part, ainsi que les meutes nomades. Les membres du Sabbat célèbrent leur statut de vampires. On y pratique de nombreux Festins Sanglants, mais aussi d’autres rituels. Les membres de la secte passent la plus grande partie de cette semaine à renforcer leurs relations entre eux et à boire du sang. Chaque nuit, tous mêlent leur sang au cours d’une gigantesque Vaulderie. Les vampires, qui chassent avec davantage de brutalité qu’à l’accoutumée, font encore moins d’efforts pour se cacher aux yeux des mortels. Cela leur permet de se livrer à leurs plus bas instincts et de prendre dy plaisir dans ce don suprême qui est le leur : l’immortalité.

Les Jeux de l’Instinct: Le Sabbat pense que seuls les forts survivent, et les Jeux de l’Instinct proposent des épreuves aux vampires afin de déterminer lesquels sont les plus forts. Ces jeux sont censés se dérouler dans un esprit de compétition et nombreux sont ceux qui parient sur leur issue. Il existe de nombreux jeux différents, et les membres de la secte en inventent sans cesse de nouveaux. Ils testent les facultés de chasseurs, la résistance à la douleur, les capacités martiales, la bravoure et l’astuce des participants. Les Jeux de l’Instinct sont ce que les vampires du Sabbat ont de plus proche du sport.

Le Lien: Semblable au lien de sang, ce rite permet de renforcer les liens entre les membres. L’événement se produit le nuit du Solstice d’hiver.

La Monomachie: La Monomachie permet de régler les différends entre membres du Sabbat. Elle permet aux vampires de se défier en duel afin de mettre un terme à leurs querelles. Ce duel dure généralement jusqu’à la Mort Ultime de l’un des participants. La Monomachie est un bon moyen pour garantir que les dirigeants de la secte sont toujours les plus forts.

Les Opérations de Guerre: Il existe une forte tradition de diablerie au sein du Sabbat. Contrairement à ce que pensent les vampires extérieurs à la secte, ceux du Sabbat ne détruisent pas leurs anciens par pratique rituelle de la diablerie . La diablerie est souvent utilisée contre un autre vampire du Sabbat, mais en appliquant les règles de la Monomachie, et c’est sans doute de là que vient la rumeur circulant dans la Famille. Par contre, il est tout à fait exact que les Opérations de Guerre réunissent plusieurs meutes dans le but de traquer des anciens ne faisant pas partie de la secte et de boire leur sang. Les Opérations de Guerre mettent généralement deux à trois meutes en compétition pour voir laquelle sera la première à boire la vitae du Mathusalem désigné à l’avance. Lorsqu’ils suivent le sentier de la guerre, la plupart des membres du Sabbat se peignent des peintures de guerre sur le visage.

Le Palla Grande: Le Grand Bal est un bal masqué organisé tous les ans à la Toussaint. Tous les membres de la secte d’une ville donnée s’y retrouvent, et les archevêques ne reculent devant rien pour que la fête soit aussi grandiose que possible. Ce sont généralement les antitribus toréadors et certains vampires du Sabbat suivant la Voie de Caïn qui sont chargés de préparer les festivités. Le Palla Grande se tient toujours dans un lieu public afin que les mortels puissent le voir. Il s’accompagne toujours d’un Festin Sanglant, mais ce dernier est caché dans une salle privée. Le point culminant du Grand Bal est une pièce de théâtre axée sur l’histoire et les légendes des vampires. Il arrive parfois que des humains soient invités à cette fête, mais on ne leur dit évidemment pas ce qui se passe réellement ni quelle est l’identité de la plupart des invités.

Les Rites de Création: Ce rituel est utilisé lorsque la secte recrute de nouveaux membres. Chaque meute peut apporter quelques variations personnelles à cette cérémonie, mais le principe ne varie jamais. Ceux qui sont choisis pour devenir de nouveaux vampires sont vidés de leur sang puis leur père leur donne quelques gouttes de sa vitae. Les victimes sont ensuite assommées puis enterrées. Celles qui parviennent à s’extraire de leur tombe sont assommées à nouveau. Lorsqu’elles se réveillent, elles se trouvent dans un refuge secret de la meute, où leur nouveau statut leur est expliqué. Pour davantage de précisions sur ce rituel, référez-vous à ”Création et survie des vampires”.

Les Sermons de Caïn: Tous les vampires du Sabbat connais- sent l’histoire de leur origine telle que la raconte le Livre de Nod. La secte se réunit souvent afin que des sermons rappel- lent à tous qui ils sont et d’où ils viennent. Ces sermons ont pour but de renforcer la loyauté et l’idéologie des membres du Sabbat. Les Sermons de Caïn sont généralement déclamés par les prêtres du Sabbat engagés sur la Voie de Caïn et, durant les autres rituels, par les dirigeants de la secte. Les Sermons de Caïn sont toujours suivis de la Vaulderie.

La Vaulderie: Cette cérémonie permet de tisser et de renforcer les Liens du Sang entre tous les membres de la secte présents. La Vaulderie casse tout éventuel Lien du Sang existant et établit le Vinculum entre tous les vampires participant à la cérémonie. La Vaulderie est le plus important de tous les rituels pratiqués par le Sabbat, car elle est la source de la liberté et de la solidarité de la secte. À l’issue de ce rituel, les membres du Sabbat se retrouvent unis à tous les vampires présents. Lorsque deux meutes se croisent par hasard, ou que l’une entre sur le territoire de l’autre, il est habituel que tous les vampires se retrouvent lors de la Vaulderie.


Pratiques spécifiques à la secte

Le Sabbat possède d’autres secrets que les Auctoritas Ritae. Bien évidemment, les secrets sont l’essence même d’une société secrète, mais ils sont toutefois utiles dans le sens qu’ils peuvent permettre à un membre de la secte de déterminer si tel ou tel vam- pire qu’il rencontre fait ou non partie du Sabbat. La plupart des jeunes membres de la secte considèrent que ces pratiques sont des reliquats d’un âge où les sociétés secrètes humaines abondaient. Pour eux, le Sabbat est plus que la confrérie des maudits. Toutefois, ils semblent tout de même trouver ces pratiques utiles lorsqu’ils rencontrent des vampires qu’ils ne connaissent pas.

Epreuve de vérification: Il s’agit là d’une série de questions qui, lorsqu’on les pose à un vampire, permettent de déterminer s’il fait ou non partie du Sabbat. Ce type d’interrogatoire ne s’effectue qu’en un lieu et un moment où il n’attirera pas l’attention. Ces questions permettent à deux membres du Sabbat de se dire qu’ils peuvent sans risque discuter des affaires de la secte. Les vampires rencontrés depuis peu et pré- tendant faire partie du Sabbat doivent toujours passer cette épreuve. Il est en effet impossible de discuter des secrets de la secte tant que l’épreuve de vérification n’est pas concluante.

Mot de passe: À intervalles réguliers, l’archevêque de la ville transmet un nouveau mot de passe à tous les cercles faisant partie de son archidiocèse. Les membres de chaque meute l’apprennent lors de l’esbat. Ce mot de passe est indiqué à tous les vampires du Sabbat qui pénètrent en ville. Ceci permet à tous les membres de la secte de savoir si un vampire qu’ils croisent en ville est de leur côté ou non et, s’il fait véritablement partie du Sabbat, s’il a reçu l’accueil qu’il méritait.

Poignée de mains du Sabbat: Le Sabbat se distingue par une poignée de mains secrète que l’on ne peut échanger qu’avec un autre membre de la secte. Elle sert à conclure les affaires et est également utile pour certains rituels.

Serment de loyauté du Sabbat: Les membres de la secte apprennent un serment bien spécifique qu’ils déclament lors- qu’ils renouvellent leur serment d’allégeance. Ce serment est prononcé lors des réunions du Sabbat et parfois avant qu’un rituel ne débute.

Signes secrets: Il existe de nombreux signes secrets permet- tant de déterminer si tel ou tel vampire est vraiment membre de la secte. La plupart de ces signes sont des gestes si courants qu’îl est impossible de les remarquer si on ne les cherche pas spécifiquement.

Symbole du Sabbat: Chaque membre du Sabbat possède un symbole pouvant lui permettre de signaler qu’il fait bien partie de la secte. Ce symbole est souvent porté en temps de Jyhad afin que les vampires du Sabbat puissent instantané- ment reconnaître leurs camarades, et il est d’autant plus important que, durant ces périodes, la secte crée constamment de nouveaux vampires.
avatar
Le Rouge
Admin

Messages : 103
Date d'inscription : 28/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-masquerade.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum